Time building : 7 conseils pour réduire le coût

S’il y a bien un poste de dépense sur lequel on peut agir au cours de sa formation c’est le mûrissement! Bien qu’en recherche constante d’optimisation de mes coûts de formation, je dois dire que j’ai mal géré de ce côté là …

Et pourtant des idées pour réduire le coût j’en avais! Mais de manière générale et comme très souvent au cours de ma formation, le temps a joué contre moi et ne m’a pas permis de choisir les bonnes options.

Je vous propose cependant ici les idées que j’avais à l’époque, en espérant que cela pourra vous aider!

Les 7 conseils que je donne ci-dessous sont destinés à une personne souhaitant monter ses heures afin d’obtenir les 200 hdv pré-requises pour l’examen CPL.

 

1. Partager les frais

 

passager

 

A mon sens la meilleure solution. En temps que PPL vous avez le droit de partager les frais d’un vol avec vos passagers.
Par exemple si l’heure de vol est à 160€ sur un DR400 4 places, chacun paye 40€ y compris le pilote (mais pas le chien!). Cela vous fait donc l’heure de vol à 40€!

Cependant rien ne vous empêche de demander une participation moins importante si vous culpabilisez à l’idée de faire payer vos proches.

En résumé vous payez l’heure de vol moins chère et vous faites découvrir votre passion à vos amis votre famille.

 

2. Négocier / acheter un bloc d’heure (club / FTO)

winwin

 

Si vous souhaitez faire vos heures de vol localement n’hésitez pas à négocier un bloc d’heure avec votre club. Un avion au sol c’est une avion qui coûte de l’argent et le club préférera donc le voir en vol. De ce fait n’hésitez pas à vous renseigner dans votre club voir même dans la FTO ou vous effectuerez votre formation.

Dans mon club c’est différent on a mis en place le « Fly back ». L’idée étant que plus on vole dans l’année plus on récupère de l’argent pour l’année suivante.

 

3. Trouver un avion moins cher

 

piper_cub

 

En fonction des avions exploités dans votre club vous pouvez rechercher dans les alentours un avion moins cher à l’heure de vol. J’avais cherché à l’époque un club avec Jodel ou piper cub mais n’avais rien trouvé dans les alentours…

 

4. Voler à l’étranger

san_francisco

 

C’est la solution la plus utilisée de nos jour avec notamment comme destination phare les States.

Un prix de l’heure de vol attractif, un taux de change très à notre avantage (au jour ou j’écris ce billet), aucune taxe d’atterrissage font que voler aux états-unis peut-être un très bon plan. Plus vous aurez d’heure de vol à réaliser et plus cela sera rentable. Vous pourrez plus facilement lisser le coût du billet d’avion et du lâcher machine.

En autre cette superbe expérience vous permettra de découvrir des lieux magnifiques (San Diego, Grand Canyon, Las Vegas, …) et de travailler votre anglais.

 

5. Faire du convoyage/ferry

 

pa282

 

Lorsqu’un avion doit partir en maintenance, il est souvent proposer aux membres du club de le convoyer à  sa destination. En contre partie le membre bénéficie d’une réduction sur l’heure de vol. Cette réduction pourra être partielle (par exemple vous ne payez que 75% du prix de l’heure de vol) ou totale dans le meilleur des cas.

Certes il n’y a pas tous les jours des convoyages à effectuer mais cela reste tout de même une alternative intéressante.

 

6. Organiser sa formation de sorte à y inclure le maximum d’heure

 

ILS_Y_26_LFQQ

Vous pouvez effectuer dans vos 200 hdv toutes les formations dont vous avez besoin et qui ne nécessitent pas le CPL.

Dans mon cas j’ai effectué l’IRSE avant mon CPL ce qui m’a permis d’y intégrer 16h30 de vol. J’aurais pu également réaliser ma MEP + upgrade IRME et encore gagner 13h30.

 

7. Pratiquer une autre activité aéronautique (planeur, ballon, …)

 

planeur

 

 

Dans les 200hdv exigées au CPL, une partie peut-être réalisée sur une autre catégorie d’aéronef, souvent moins coûteux. Ci-dessous un extrait de l’attestation d’heure de vol pour l’obtention du CPL.

 

autres_categories

 

Vous l’aurez compris il existe une multitude de façon de réduire le coût du time building.

Certaines de ces options peuvent être combinées et certaines pourront même être utilisées une fois qualifié pour continuer à monter ses heures.
Un dernier conseil, à mes yeux, hyper important, ANTICIPEZ! Plus vous aurez du temps pour vous organiser/préparer, plus vous aurez d’options!

 

 



N’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook et à cliquer sur « I like ».






Recherches utilisées pour trouver cet article :
  • heures planeur cpl (1)

2 Commentaires le Time building : 7 conseils pour réduire le coût

  1. hello Thomas,

    Je te serai très reconnaissant si tu faisais le même exercice d’explication des coûts de la formation CPL comme tu as fais avec l’IRSE et détailler la part du FONGECIF.
    Je te remercie par avance.
    Et bonne continuation je te suis sur le même chemin.
    Bon vols !

  2. Salut,

    Et bien tu m’as devancé car il s’agit très précisément du sujet de mon prochain article prévu pour cette fin de semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



*