Emport et gestion des passagers

S’il y  a bien une chose que tout jeune breveté PPL souhaite effectuer  après avoir réussi son test c’est bien d’emporter famille et amis en vol.

Mais l’emport et surtout la gestion des passagers ne s’improvisent pas ! Une bonne préparation n’est pas superflue.

Voici quelques conseils qui je l’espère vous seront utiles. Ils m’ont été donnés par mon instructeur ainsi que par des pilotes baptême.

Rappel réglementaire

L’article 1026 du FCL 1 précise que pour pouvoir emporter des passagers, un pilote doit avoir effectué, dans les trois mois précédents, trois décollages et trois atterrissages sur un avion de la même classe (qualification de classe) ou du même type (qualification de type) que celui utilisé.
Si le vol doit être effectué de nuit, et si le pilote n’est pas qualifié IR, il faut, au minimum, que l’un des trois décollages / atterrissages ait été effectué de nuit.
A noter qu’un pilote qualifié IR, emmenant des passagers en IFR, n’est pas tenu d’avoir effectué ses trois décollages / atterrissages en régime IFR.

Logistique

1. Décision de Go/No Go en fonction de la météo

Si vous souhaitez que vos passagers gardent un bon souvenir de ce vol, assurez vous que les conditions de vol soient bonnes et qu’il n’y ait pas de turbulence. Rien de pire que de devoir rentrer car les passagers sont malades …

Appelez les la veille au soir pour leur confirmer ou non le vol.

2. Préparer l’avion

Arrivez avant vos passagers pour préparer l’avion, faire le plein et les visites pré-vols.

3. Prévoir des sacs plastiques

En prévoir plusieurs (au moins 1 par passager). Les modèles plastiques que l’on peut zippés permettent de ne pas répandre de mauvaises odeurs et évitent les réactions en chaîne 🙂

 

Le briefing

Les Pax (passagers) ne sont pas de simples personnes que l’on embarque à l’arrière de l’avion et que l’on balade pendant 30 minutes. Si ces derniers n’ont pas une expérience aéronautique, un briefing est à mon sens indispensable.

1. Les règles de sécurité

Avant même de monter dans l’avion il faut expliquer aux passagers de ne pas fumer, de ne pas s’approcher d’un avion moteur en marche.

La montée et la descente de l’avion se feront avec vous (on ne marche pas n’importe ou sur l’aile dans le cas d’un avion ailes basses).

Bien entendu on ne touche à rien dans l’avion (expliquez le principe de double commande le cas échéant).

Assurez vous que le passager en place droite n’allonge pas ses jambes et n’actionne pas les palonniers. Expliquez également qu’il ne doit poser aucun objet au sol (blocage possible des commandes!).

Expliquez le fonctionnement des ceintures, assurez vous que tout le monde est bien attaché et que les sièges avant sont bien verrouillés.

2. Présenter le vol

Présentez le déroulement du vol,  détaillez la navigation et les points tournants.

J’aime bien également expliquer mes faits et gestes au sol et en vol (« on va effectuer les essais moteurs pour … »). Cela implique d’une certaine manière les passagers et les rassure.

3. Gestion de la radio

Expliquez aux passagers que lorsque vous devez parler à la radio ou lorsque l’on vous parle, le silence doit régner dans la cabine. Le plus simple est d’instaurer un geste. par exemple si l’un parle pendant la radio, lever la main signifie qu’ils doivent se taire immédiatement.

N’hésitez pas également à demander le silence lors des phases de décollage et d’atterrissage.

 

En vol

Ayez plus que jamais un pilotage souple et évitez les manœuvres brusques.

Évitez de la même manière les virages à trop fortes inclinaisons ainsi que les taux de montée/descente trop élevés.

Si un passager ne se sent pas bien, qu’il le dise. Il n’y a pas de honte. Si cela ne va vraiment pas rentrez au terrain.

Autre point important : vous êtes le commandant de bord. Ne dites pas oui à tout !! (peux-tu descendre un peu plus bas ? on peu faire des acrobaties ?)

 

En résumé : la checklist

1. S’assurer que la météo est bonne

2. Présenter le vol du jour

3. Expliquer les consignes de sécurités

4. Donner les consignes radio

5. Avoir un pilotage souple

6. En cas de soucis, retour au terrain

 

J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles.

Bons vols !



N’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook et à cliquer sur « I like ».






Recherches utilisées pour trouver cet article :
  • condition emport passager ppl (93)
  • emport passager avion deux enfants meme siege (4)
  • test emport passager (4)
  • ppl passager (3)
  • emport passager apres ppl (3)
  • emport passager ppl (3)
  • emport passager ppl atterissage (2)
  • ppl enfant passager (2)
  • emport passager ifr (1)
  • emport enfant ppl (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*