Formation CPL – Semaine 1

Démarrage cette semaine de ma formation CPL (commercial pilot licence). 4 vols étaient prévus et, grâce à la météo particulièrement clémente depuis ce début du mois, ont été réalisés.

Il faut dire que cette semaine les jours se sont suivis et les conditions météorologiques ressemblés: des matinées très brumeuses (visi <5km) et des conditions de vol acceptables en début d’après-midi.

 

Vol n°1 : Test d’entrée en formation CPL

Le 1er vol , test d’entrée en formation, reprend l’ensemble des exercices de mania (décrochage, PTE, …). N’ayant réalisé que très peu de mania depuis mon test PPL, l’objectif du vol est de reprendre la méthodologie et l’enchaînement des actions pour chaque exercice. Dur dur au départ de ne pas regarder l’horizon artificiel en virage à 45° lorsque l’on sort de 3-4 mois de formation IFR.

 

Panne en campagne

 

On reprendra la mania en fin de formation lorsque l’on passera sur PA28.

 

Vol n°2 : Navigation Valenciennes – Albert – Valenciennes

Le but de ce vol est de mettre en place la méthode de navigation.

navigation lfav lfaq

 

L’objectif du pilote pro est d’être opérationnel et, en autre, d’optimiser son trajet pour réduire les coûts. On oublie donc le cheminement et on préférera la ligne droite. Il n’y a pas de GPS dans le skipper, c’est du vol à l’estime avec un cap et un temps.

L’heure d’arrivée, élément très important dans notre métier, doit être calculé finement.

L’accent est également mis sur la rigueur, que ce soit sur le maintient d’altitude/cap que sur le contenu des échanges radios par exemple. On fait clairement la chasse à l’approximation!

 

Vol n°3 : Mission : récupérer un colis à Péronne et le ramener à Valenciennes

A partir de ce vol l’instructeur met en place des scénarios que l’on pourrait très bien rencontrés dans des missions de taxi aérien par exemple.

Pour ce vol nous partons  donc à Péronne récupérer un colis.

 

colis

 

Sur le retour la charge de la batterie diminue progressivement. Je dois donc gérer une panne d’alternateur et déroule la checklist d’urgence correspondante. La situation ne s’améliore pas et je décide de dérouter sur Niergnies.

Arrivée à la verticale du terrain la batterie tombe finalement en panne et on se retrouve donc sans radio ni volets (électriques sur cet avion).

Bien que notre vol soit officiellement de l’aviation générale nous appliquons les règles de l’OPS1. En autre notre distance d’atterrissage doit être inférieur à 70% de la LDA (landing distance available). Il faut donc faire rapidement les calculs en vol pour s’en assurer.

Après un touch à Niergnies on repart à Valenciennes pour un complet.

 

Vol n°4 : Mission : Chercher un VIP à Merville et l’amener à Arras

Mission type d’un taxi aérien. Une personne importante vient d’arriver à Merville. Nous devons le récupérer et le déposer à Arras ou il doit assister à une réunion. Une fois de plus les heures estimées d’arrivée sont très importantes. Il ne faut pas que notre VIP soit en retard.

Nous récupérons donc notre VIP à Merville et faisons route vers Arras.

 

Transport VIP

 

Sur le trajet un nouveau Notam vient de tomber. Le terrain de Valenciennes va fermer à 1335 UTC pour travaux. Après vérifications du temps de vol restant, j’ai une ETA (estimated time of arrival / heure estimée d’arrivée) à 1332.

Je comprend très vite que le but du jeu va être de gagner du temps partout où je peux : Modification du régime de vol, descente à pleine vitesse, sortie des volets retardée, …

Quelques mauvais choix de trajectoires couplés à l’oubli de recaler le compas me font finalement arriver à 1335 à Valenciennes… Peu mieux faire. Au sol, lors du débrief, l’instructeur reprend une à une mes erreurs et m’explique les actions qui auraient pu me faire gagner au final au moins 5 minutes.

 

Bilan de cette première semaine & Planning à venir

Je suis clairement satisfait de cette première semaine. D’une part la météo m’a permis d’effectuer l’ensemble des vols programmés et d’autre part, j’apprends énormément de choses! Sur les derniers vols je me suis même surpris à prendre du plaisir!

Je suis conscient que mon pilotage peut manquer parfois de rigueur. Cette formation CPL va me permettre de me faire violence. A moi maintenant de ne plus tolérer d’écart.

Concernant le planning les choses se sont (encore!) compliquées. Effectivement mon test CPL était prévu initialement le 26 alors que ma class1 expire le 25 … Ce n’est pas encore trop grave puisque j’ai rdv le 30 et que je peux décaler mon test d’une semaine.

Ce qui pose réellement problème ce sont mes heures de vol restantes (au moment où j’écris il ma manque 25hdv solo plus 13hdv de vol). J’ai malheureusement appris cette semaine que l’on ne pouvait plus inclure 10 heures de simu dans les 200hdv pré-requises. Et cela pose un réel problème car mon planning était déjà hyper tendu donc y ajouter 10hdv ne passe plus …

Il y a donc de grandes chances pour que je décale mon test CPL à fin octobre … A suivre.

 

 

 



N’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook et à cliquer sur « I like ».






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



*