Qualification aux instruments sur multi moteurs (IRME) VS instructeur de vol (FI)

Voilà la question que je me pose depuis plusieurs semaines et pour tout vous dire la réponse commence à se dessiner!

Comme vous le savez tous je suis actuellement CPL IR(SE) et la suite de ma formation voudrait que je passe ma qualification sur multi moteurs (MEP) puis l’upgrade IR(ME).

Mais pour tout vous dire je me pose à nouveau des questions. En effet la situation économique et l’embauche des pilotes ne sont toujours pas optimiste, encore mois pour les pilotes fraîchement sorti de formation avec un CPL IRME MCC et 250 heures.

Je sais que si je continue dans cette voie je devrais me payer une QT et de quoi la proroguer chaque année. Bref un énorme investissement à venir avec des résultats très incertains …

C’est pour cela qu’aujourd’hui je (re)pense à une autre voie qui s’avère moins risquée/onéreuse , celle de faire dans un premier temps de l’instruction.

 

IRME_vs_FI

 

Effectivement j’ai la chance, notamment grâce à mon Fongecif, de n’avoir aucun emprunt à rembourser. Je peux donc quasiment m’autofinancer un FI (flight instructeur).

L’idée serait donc de monter mes heures tranquillement puis, en fonction de la situation et des opportunités, terminer ma formation. Je me retrouverai alors avec un profil un peu plus « bankable ».

De plus c’est une formation que je pourrai rentabiliser rapidement (environ 70 heures d’instruction) et si un jour je décidai de mettre un terme à mon projet de reconversion, je pourrai toujours continuer à faire de l’instruction.

Pour le centre de formation je pense à GPA. En effet lors de ma formation chez eux j’ai appris qu’ils dispenseraient très prochainement la qualifacation instructeur. Pour en avoir parler rapidement avec les responsables, le coût serait abordable (~8000€) et la partie formation avion pourrait s’effectuer le week-end (pas besoin de poser 6 semaines de congé!). Je connais la structure, les avions et je sais que les instructeurs sont très compétent. Bref de quoi conforter mon choix!

J’aimerai bien instruire dans mon club (j’y suis déjà instructeur BIA) mais il y a beaucoup de FI et il me sera difficle, à mon avis, de me faire une place (éventuellement comme FI de renfort si besoin). C’est pour cela que je contacte également d’autres clubs de ma région (notamment celui de Lille Marcq situé à 15 minutes de chez moi et de mon lieu de travail).

 

first_solo_flight

 

Vous l’aurez compris les avantages de ce choix sont multiples:

– Un coût de formation quasi identique à celui d’un IR(ME)
– Un retour sur investissement très rapide
– La possibilité de monter mes heures à mon rythme
– Un moyen de perferctionner mon pilotage et consolider mes connaissances théoriques
– Un autre moyen de développer mon réseau
– Un maintient de compétence annuel pour l’IR moins coûteux !

Ma décision n’est certes pas encore officiellement prise mais je pense aujourd’hui que c’est l’une des meilleurs options qui s’offrent à moi.

Vous en pensez quoi?

 



N’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook et à cliquer sur « I like ».






4 Commentaires le Qualification aux instruments sur multi moteurs (IRME) VS instructeur de vol (FI)

  1. Hello,

    c’est une très bonne idée. Un ami fraîchement CPL IRME part faire FI au canada.

    Je pense qu’aujourd’hui c’est la meilleure solution pour monter ses heures à moindre frais.

    Sinon -> Go Bush Pilot

  2. Salut Thomas,

    Je suis assez d’accord avec les avantages listé, sauf un. Quand tu parle d’amortissement rapide, je serais plus nuancé. Ces 8000 euros ne seront à mon sens amortis que lorsque tu auras gagné 8000 euros comme instructeur, ce qui tu le sais n’est pas la norme en France. Nous sommes bien une exception mondiale !
    Tu ne risque pas d’amortir cette qualification de si tôt, cela est dit.

    Par ailleurs faire un FI est bien en tous points, que tu cite bien d’ailleurs, mais si tu n’as pas ton IRME tu risque de passer à côté d’un job lorsque celui-ci se présentera. D’autant que tu ne pourras pas postuler dans la majorité des compagnies aériennes.

    My 2 cents 😉

  3. Salut Aurélien,

    Merci pour ton msg. Je te rejoins sur tes deux remarques.

    En effet « retour sur investissement » n’est pas tout à fait correct puisqu’il faudrait pour cela que l’instruction me dégage un revenu qui me rembourse ma formation FI.
    Maintenant tu l’as dis, en France il est très difficile pour un FI d’être rémunéré, je ne parle même pas d’être salarié … Mais c’est un autre sujet sur lequel je lancerai le débat prochainement :-)

    Tu l’auras compris j’ai tout simplement divisé le coût de la formation par le coût de l’heure de vol dans mon club. C’est un raisonnement typique d’un gars qui vient de payer plus de 100hdv de time building :-)
    Mais effectivement ce n’est pas si simple et c’est surtout dangereux car c’est avec ce genre de raisonnement qu’on finit par trouver que les lines training sont des bons plans!

    Pour en revenir au second point, effectivement j’ai focalisé l’article sur les avantages d’effectuer un FI faisant presque un procès à la formation IR(ME).
    Il est vrai que l’option FI me privera de toute opportunité, mais encore faudrait-il qu’il y en ait … Cela va surtout rallonger mon temps de formation. En effet je me donnerai environ 2/3 ans le temps de renflouer les caisses, monter mes heures pour passer mon IRME. Cela peut paraître long mais je sais que cela va passer très vite.

    Crois moi c’est une décision pas facile à prendre! J’ai repris mon ancien taff et suis actuellement sur une mission qui ne m’enthousiasme pas vraiment. Je préférerai 100 fois terminer ma formation, trouver un job sur beech et transporter des organes au 4 coins de l’Europe ! :-)

    C’est certes mon avis personnel mais je pense qu’aujourd’hui il est quasi impossible de trouver un job avec un CPL/IRME MCC et 250hdv (je dis « quasi » car il y a ceux qui ont la chance d’avoir un piston et il y en a, ce n’est pas un mythe!). Se payer une QT reste un minimum pour se démarquer mais encore faut il pouvoir le faire et surtout la proroger chaque année tout en prenant le risque de se voir fermer des portes sur d’autres machines… Bref un pari un peu fou.

    Le mieux serait sans doute de faire les deux formations et c’est ce que font beaucoup de pilote. Mais c’est financièrement très compliqué, surtout si derrière on doit encore financer une QT (rien de pire que de finalement trouver un job et de voir le banquier refuser un nième prêt. Je connais quelqu’un à qui c’est arrivé!).

  4. Salut Thomas,

    Je vois que tu as bien mûri ta réflexion et je te donnais ma vision, qui n’engage donc que moi. Quand on se lance dans une formation modulaire, il faut être prêt à rallonger régulièrement de l’argent pour ajouter des cordes à son arc. L’IRME est indispensable ! Le FI ne l’est pas. La QT est un plus, encore faut-il viser juste et avoir un contact ou promesse d’interview / embauche.

    C’est certain que c’est un choix difficile mais à mon sens c’est un faux problème. En tout cas pour quelqu’un qui vise tout de suite un job en particulier, qu’il ira chercher avec une QT s’il le faut. Dans ton cas cela ne sera sûrement pas le cas de suite, si j’ai bien compris, alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



*